KDM_BIO_2017_DLR-1190
KDM_BIO_2017_DLR-1206
KDM_BIO_2017_DLR-1212
KDM_BIO_2017_DLR-1273
KDM_BIO_2017_DLR-1278
KDM_BIO_2017_DLR-1223
170221-BIO-posterA0

Type : Exposition
Maîtrise d’ouvrage : -
Localisation : Espace Le Commun au BAC, Genève
Programme : Recherche et exposition sur la remédiation biologique de l’air
Date : Du 21 février au 11 mars 2017
Équipe : Valentin Kunik, Guillaume de Morsier

« Le Commun » est caractérisé par la qualité de son air, peu renouvelé et vicié, contaminé par des matériaux datant du passé industriel du lieu. La modernité a créé des environnements intérieurs de plus en plus clos, affranchis de leur contexte. La qualité de l’air y est maîtrisée, normée et uniformisée. L’air a perdu sa qualité sensible. En tant qu’architectes, Kunik de Morsier sont particulièrement intéressés par le rôle que peut prendre l’air dans la perception que nous avons d’un espace.Ils proposent une installation basée sur un système de remédiation biologique de l’air. Leur espace fonctionne à l’aide d’algues et de cyanobactéries collec – tées localement sur le périmètre extérieur du bâtiment. Cultivés dans des photo-bioréacteurs, ces microorganismes vont purifier l’air au fur et à mesure de leur croissance. Un système de renouvellement de l’air fera transiter l’air vicié dans cet écosystème artificiel, puis pulsera l’air purifié dans l’espace d’exposition où il pourra être inhalé par le public. Vivante et évolutive, cette architecture de l’air transforme le bâtiment au-delà même du temps de l’exposition.