- ©

A petite ou à grande échelle, notre rapport au monde passe par l’air qui nous entoure. C’est par la peau que l’on ressent le chaud, le froid, l’humidité et la vitesse du vent. Cette expérience artistique crée un lieu frais « low-tech » dans un îlot de chaleur.

« Les termitières d’Amazonie peuvent mesurer jusqu’à huit mètres de haut et trente mètres de diamètre au sol. Les termites sont considérées comme de véritables architectes de l’écologie en développant des structures à bases de la terre trouvées sur place et de systèmes de ventilations complexes. Dans le même esprit, le projet a été réalisé uniquement avec la terre trouvée sur place et dans un chantier voisin. Le revêtement a été retiré puis la terre excavée pour servir de matière première aux 1500 briques de terre crue nécessaires à la construction de l’œuvre. » Séverin Guelpa

La forme de la Termitière est celle d’une cheminée. Cela permet de favoriser le tirage et la ventilation et ainsi un air toujours en mouvement. Pour les assises, l’objectif est de creuser le sol pour chercher plus de fraîcheur. Par radiation, le sol fait de terre mise à nu et les parois faites de terre compressée nous renvoi de la fraîcheur.

Le design de la Termitière est le résultat d’une étude paramétrique prenant en compte le soleil, le vent, les pentes du site et la volonté de faire se retrouver 4-6 personnes ensemble.

Collaborations :  Séverin Guelpa www.guelpa.ch, TerraBloc www.terrabloc.ch,  Maulini SA www.maulini.ch et  Thomas Jundt ingénieurs civils SA www.jundt.ch .

Merci à Théâtre de l’Orangerie www.theatreorangerie.ch, Fonds mécénat SIG ww2.sig-ge.ch, Fonds municipal d’art contemporain institutions.ville-geneve.ch/fr/fmac/, Fondation privée à Genève

La Termitière

Installation artistique

Prangins, VD

2019